vendredi , 24 février 2017
En Bref
Couple: Il Khate !

Couple: Il Khate !



Mes lectrices vous savez sur quoi le sujet peut porter. Non pas sur le khat mais le fait que ces Messieurs passent trop souvent à « khater » pour ne pas dire tout le temps, entre amis au mabraze ou seul à la maison. Alors qu’ils devraient faire du sport ou tout court être avec leur petite amie, femme ou enfants même.

Le khat est et sera toujours un problème dans un couple, à différent degré selon les fréquences de séances de khat de Monsieur. Et il l’est moins quand Madame se met à khater avec Monsieur, et là je vous l’avoue même si tout le monde est libre de faire ce qu’il veut, et que les femmes qui khatent ne sont plus si tabou, c’est juste moche que de khater avec son époux, à force de chercher une certaine égalité, certaines femmes se sont perdues dans l’innovation en calquant sur les vices des hommes et cela ne conduira à rien. Je ne voudrai pas juger ce n’est pas le but. Mais la femme est celle sur qui la gestion d’un foyer dépens et je vois mal une « mirkane » dépendante de sa dose journalière de khat réussir à ce poste de « manager » du foyer familial.

Cependant il était plus acceptable pour nos parents que nos pères khatent. Mais de nos jours les femmes demandent si possible un homme qui ne khate pas. Pourquoi ce changement ? L’image de l’homme Djiboutien parfait à évoluer au même titre que le mec occidental qu’on voit à la télé. On rêve d’un mec assez sportif, grand travailleur et si possible non-fumeur. Alors c’est sûr que le khat a du mal à se faire une place dans ces critères.

Mais comme le khat reste une habitude si grandement ancrée dans notre culture, les djiboutiennes se doivent de faire des concessions et accepter que leurs mecs ou maris khatent tout en râlant. Et c’est étrange comment certains évoluent physiquement au fur du temps : d’étudiant sportif à l’employé qui ne fait plus du tout du sport et finit par khater toutes les après- midi. Et la magie des abdos parfaits et pectoraux bien dessinés disparaît. Et c’est vrai que les filles ne sont pas des exemples physiquement et ne devraient pas exiger autant de la part de leurs partenaires, mais je vois mal les filles passer des heures à faire du fitness et de la gym pendant que leur mecs passent leur journée à travailler les ligaments faciaux qui leur permettent de faire bouger que la mâchoire. Ce n’est pas sérieux du tout.

Alors comment le fait que Monsieur khat puisse affecté le couple et cela peut-il conduire à des drôles scénarios ?

Je l’avoue que rien que la vie du quartier peut vous donner des exemples. Au quotidien ces femmes qui foutent dehors leurs maris qui n’assurent pas les dépenses du foyer mais ont toujours l’argent ou s’endettent chez les vendeuses de khat (aka des vraies dealers) pour khater tous les jours.
Et ces femmes enceintes qui viennent chercher en voiture leurs maris au mabraze, à klaxonner et à ordonner qu’ils sortent car elles savent qu’ils se trouvent à l’intérieur !

Je l’avoue que si Jerry Springer venait à Djibouti cela serait hyper drôle, on verrait :
– ces jeunes femmes qui se plaindront que leurs petits amis ou maris n’ont pas du temps pour elles, car bien sûr nous aimons être le centre d’intérêt de nos mecs.
-d’autres découvriront qu’elles sont cocues car des mabrazes mixtes ont fait surface récemment et apparemment des choses pas très nettes se produisent après les séances de khat.
-et certaines vont justes pleurer l’incapable qui leur sert de mec ou mari pour ne pas être capable d’économiser pour leur mariage ou acheter une maison ou entretenir les enfants car c’est presque 5.000FD qu’il claque par jour pour ses séances de khat.

Mais je ne jette pas la pierre sur tous nos khateurs car certains le font qu’occasionnellement ou hebdomadairement. Donc il serait de mauvaise foi que de tirer la sonnette d’alarme s’il khate pour un mariage, l’Eid etc… Et s’il est présent durant toute la semaine mais ne khate que certains week-ends pour retrouver ses amis, il n’est pas utile de lui en faire des reproches. Car tout comme vous Mesdames qui avez besoin de vos « Me Time » où vous prenez soin de vous et passez des moments agréables avec les copines, Monsieur a besoin de ça, donc laissez-lui ces moments de liberté.

Mais le contrôle n’est pas le fort de nos djiboutiens, ils sont plus de la majorité à ne pas être capables de tenir un rythme décent concernant le khat, ils peuvent vous promettre sur la tête de tous ceux qu’ils aiment qu’ils le feront occasionnellement, il y a un moment où tout dérape et ils se retrouvent à rejoindre trop souvent les copains et puis ça finit par tous les jours. Et il paraît que c’est à la femme d’être là pour empêcher ce déclic ou dérapage. Je n’en suis pas sure car j’ai vu les plus fortes ne pas réussir à contrôler leur époux à ce niveau. Même le chantage de se retrouver seul n’aide pas, tant qu’il a le khat des femmes il en trouvera d’autre et plus conciliantes en plus.

Pour les plus accros, des séances de « rehab » (désintox) seraient une bonne idée (il ne faut pas en rire). Je les vois bien lors des réunions 2 fois par semaine, où ils se réuniraient pour raconter :
– combien ils étaient accros,
-combien ils auraient déçus pour certains leur mère qui compte tellement pour eux et qui voulait qu’ils restent loin du khat,
-combien ils ont influencé leurs petits frères et cousins dans ce fléau et qu’ils se sentent comme des mauvais exemples.

Et vous voyez bien que ce n’est que pour se soigner intérieurement et non pas parce que leurs femmes les auraient quittés qu’ils iront en désintox. Je me demande si le khat peut être une raison de divorce carrément, j’ai assisté à plusieurs procédures de divorce à part l’infidélité, la violence, l’alcoolisme aucune femme n’a lancé une procédure de divorce parce que son époux khatait trop.

Quoique l’excès de khat conduit à certains de ces vices :
-il est mirkan et cela se constate rien qu’à ces yeux, tu commences à jacasser et à créer des problèmes et pafff une gifle ou coup de poing peut facilement lui échapper juste pour que vous la fermez Mesdames et si ça c’est pas de la violence tout ça;
– la plupart des djiboutiens après une grande séance de khat ont besoin de femmes et des filles de seconde zone cela se trouve facilement et sans scrupule ces hommes ont recours à l’infidélité, leur conscience est trop « stone » pour les stopper de toutes les manières.

Je ne dis pas que le khat est l’origine de tous les maux dans le couple, mais il peut en être le principal s’il est consommé à outrance. Et j’ai constaté que certains gars sont gênés de dire qu’ils khatent, ils se mettent direct sur la défensive et c’est que pour soulager leur conscience qu’ils disent ne pas être des accros de l’herbe verte mais juste des « petits consommateurs ». Mais si t’es qu’un « petit consommateur » alors pourquoi en faire tout un dilemme. Tout ça cache un gros iceberg et c’est toujours tôt ou tard qu’on s’en rend compte et là le drame à la Titanic est alors inévitable.

Mais il est toujours conseillé d’avoir une vie de couple saine, et le khat ne devrait être que secondaire dans les désirs du mec, il devrait avoir comme priorité que sa vie professionnelle, sa compagne et atteindre ses objectifs dans l’avenir (voiture, maison etc…). Et vue le coût élevé de la vie actuellement, il serait con d’avoir un trou dans sa tirelire qui lui font perdre des liquidités au quotidien. Grosso modo, il serait agréable d’avoir un homme assez lucide pour ne pas sombrer dans une dépendance aussi futile et malsaine qu’est le khat. Un gros Amen, car ce genre de mec est si rare de nos jours, limite une espèce en voie de disparition.

A propos de Leila

Féministe en herbe (lol), adore porter un regard humouristique sur notre société, et prête à vous changez les idées sur la femme djiboutienne qui est loin de ce que vous vous imaginez!
  • Houssein

    Lolll leila excellent:)))

  • leila abdallah

    merci!! :))

  • kad

    aka vrai dealers j’kiff :p

  • leila abdallah

    humor touch hehehe :)

  • Igal

    « et atteindre ses objectifs dans l’avenir (voiture, maison etc…) ». Quel matérialisme tout de même, on se croirait en Europe ou aux States.

  • leila abdallah

    ooohh my bad!! alors élevez nos enfants sans toit au dessus de leur tête et prenez le bus, entassez vous comme des sardines dedans toute votre vie! c’est du matérialisme pour toi? moi c’est plutot de confort dont je parle!

  • ibrahim

    escusez moi mais pouvez vous m’expliquez ce que vous entendez par  » les femmes et filles de seconde zone  » que les hommes vont allé voir après la séance de khat ?? à ma grande stupéfaction j’entend dire que chez nous y’aurai de femmes de première classe et seconde zone ! Vous faites parti de quelle zone vous ? Mlle qui se permet de classifier les gens.

  • leila abdallah

    bien « Mr » vous sortez mes termes en dehors de leur contexte!! ce passage fait suite au passage sur le mariage/divorce!! biensur mes pensées allaient vers les hommes mariés qui trompent leur femme! je ne classifiais pas « les femmes » en général au non je ne me le permettrai pas! mais si cette dénomination vous offense, je ferai plus soft: « les amourettes d’une nuit »! voilà satisfait là!!! :)

  • ibrahim

    lorsqu’on est pris en  » flag  » la formule la plus simple et la plus célèbre est  » vous sortez mes propos de leur contexte » mais bon je veux pas vs faire un procès d’intention et d’alleur j’avoue apprécier vos remarques sur notre société et je salue qu’une des nos compatriote puisse mener de telles réflexions sur des sujets d’intérêt sociétale si importante à mes yeux mais voila cette supposé classification entre les femmes Djiboutiennes m’avait disons le « indigné » ! et elles sont pas des « amourettes d’une nuit  » comme vous le croyez faire plus « soft » mais elles sont dans cette situations malgré elles, voudraient bien faire des grandes études,sortir des grandes écoles , avoir un bon mari comme vous ! des enfants etc… bon bref j’en connais beaucoup de leurs raisons ( car j’ai travaillé la dessus )qui les ont poussés à devenir non pas des « amourettes d’une nuit » mais disons le clairement à vendre leur corps ! alors je vous reproche pas d’être féministe mais un peu de respect à leur égard ! à leur souffrance ! je sais ce trop long comme reponse mais ca vaut la peine !

  • leila abdallah

    bjr « Mr » et si on doit s’étandre sur ce sujet qui ne concerne plus mon article! ces femmes dont je fais allusion dans mon sujet ont tjrs « le choix », l’argent facile les améne à ce genre d’activité et je suis tjrs la première peinée de voir une femme vendre son corps pour subvenir à sa propre vie et celle de ses proches car je suis une femme! mais si apparement vous dites avoir étudier ce sujet vous savez ke de nos jours on fait face à plusieurs types (retour à la classification dsl, mais c’est ca la sociologie) il ya celles ki st victimes du traffic humain et ki sont litteralement de vrais victimes et celles ki le font par elle mm car l’argent est juste facile!! loin de vouloir pointer « le doigt accusateur » sur personne, mais les conditions et les moeurs de la femme djiboutienne se déteriorent avec le temps pr ne plus avoir de limites et elle finit par devenir un « joujou » pour ses messieurs. alors ke l’apprentissage ne serait ce ke la couture, cuisine ou autre les aiderait à etre independante financiérement en gagnant moins bien c sur mais dignement leur vie! mais voilà ke maintenant elles rejoingnent les mabrazes de ces Messieurs pr être accessibles voir proches de leur futurs et potentiels clients en participant à ces seances de broutage!! c’est un déclin choisi et je trouve difficile à défendre ce genre de cas!

  • ibrahim

    Bonjour, de grâce n’exportait pas à Djib les idées du mouvements feministes pour ne pas mentionner ceux du  » femen » d’ europe !

  • ibrahim

    exporter plutot ! bon sinon bon courage , suis un de vos lecteurs : mes saluts

  • leila abdallah

    loooll tkt mm si je sonne européenne je pense africain et surtout prone la pudeur de la femme africaine :))!! merci de ta fidélité comme lecteur, pas d’hostilité, dsl j’avais pas pris mon café l’ami! bne journée à toi 😀

  • http://twitter.com/lambda_qouchi Sisyphe

    j’arrive pas à comprendre sur ces femmes qui fantasment sur les pectoraux et se plaignent des bedaines des hommes…peut être jamais quoi ?! Et piiiis les canons de beauté sont relatives et nous djiboutien(nes) nous avons une manie de copier surtout ces dernières années l’occident.Ce n’est pas 1procès de loin mais juste prendre csce à mes compatriotes que tout ceci est relative.Prenons l’occident la femme’ojrd8 se doit d’être très mince,longiligne avec des grosses seins (excusez ma vulgarité) alors que si on remonte ne serait-ce que 10ans en arrière les critères n’étaient pas ça! Alors femme djiboutienne on vous demande pas d’être pareille (du moins moi quoi) d’ailleurs ces genres des filles je n’ai aucunement envie d’être par contre nos femmes(surtout des districts) vêtues du dirâac avec leurs rondeurs généreuses ça fait lasciver,donc voila nous ne nous demandez d’être comme les métrosexuels de mtn c’est juste ridicule.Vs savez ce dont rêve tt femme? Il faut être à la fois Un père attentionné pour les enfants,un bon cuisinier,un ami,un confident,un bon gendre,un sportif, un étalon au lit et j’en passe la liste est longue..et on se doit d’être ou se forcer de le faire tous ceci à la fois ! Je pense que tous ça, c’est du domaine du rêve et ça doit le rester dans les rêves,ils sont fait pour ça.Je partage les opinions de l’auteure sur le khat et une dernière chose fait remarquer que le féminisme est le mouvement le plus idiot de l’humanité d’ailleurs la beauvoir ne disait-elle « on nait pas femme on le dev1 »,autant vs dire la citation la plus sotte du monde vraiment juste une niaiserie n’essayez pas de le propager à Djib svp.D’ailleurs un débat sur les rôles des femmes à Djib serait le b1venu âllo RTD chui là au cas où :’)

  • leila abdallah

    looooooool applause, standing ovation pr la partie sur le papa modéle et la fin surtout la touche RTD zoliieeee snif snif :’) !!

    mais le début chui pas d’accord, avoir des rondeurs c’est bien qu’on se le dise, mais « ronde » c’est un signe de maladie ke de l’être: obésité, hypertension, jaunisse, diabéte etc…, les femmes d’aujourd’hui ne devraient pas être que minces pour rentrer dans un jean (mm si ironiquement on sort ce pretexte c que pr rire bon sang!!) prendre soin de sois mm, perdre du poids, être sportif(ve), c pr son bien, donc « métrosexuel » c’est un peu exagéré, on ne vs dde pas d’être Cristina Ronaldo « trop de gel tue le gel Messieur », mais soyez sportif je prends un simple exemple ceux ki font du foot/basket entre amis deux à trois fois par semaine c aussi simple ke ca! on ne parle pas de bodybuilding mais de kelkun en forme, so back off sur ca!!

    et pr la mode: le diraac n’est pas encore mort chez ns les « downtowngirls » ont le porte tjrs aussi bien, et ne ns blame pas si ns sommes des fashionatas ki aimont suivre la mode (quand elle est décente biensur sinon ca serait con car nous restons tjrs africaines) alors que vous avez vos chemises de marques et pantalons classiques chics assortis de vos chaussures lustrées à donf, montre bling bling et bijouterie mm (chevaliere, gourmette, chaine argentée)!! je veux vous voir allez bosser ou etudier en fouta et khamise, à ce moment on discutera coutume et mode!!

    pr le féminisme c’est ton opinion, voir mm ce ke pense tous les gars alors ca serait peine perdue de se lancer sur ca en fin de soirée!! bne nuit Sisyphe :)

  • http://twitter.com/lambda_qouchi Sisyphe

    J’aime b1 ta réponse parce que tes revendications si ceux là,elles sont justes.Et je te soutiens pleinement mais y a des personnes qui exagèrent ou grossissent exprès ces désires légitimes comme j’aime pas le machisme exagéré des mes compatriotes masculin qui sont parfois limites ridicules sincèrement.Je suis pour l’égalité des droits entre homme et femme.Je s8 pour 1meilleure visibilité des femmes,un meilleur traitement à l’égard pour nos mamans,nos sœurs,nos filles parce qu’elles souffrent dans notre société patriarcale et je défie quiconque de dire le contraire.Chui défenseur de leurs droits mais pas féministe,je m’explique le mvt féministe qui prône l’égalité de tous or c’est faux on n’est pas égaux.La beauvoir,elle a faux puisque on nait femme on le dv1 pas !!. Y a la génétique bon sang je peux pas donner du lait à un bébé,ni enfanter soyons srx pour une fois.En revanche là où on peut changer c’est le culturel(traditions,habitudes) qui relégué le femme au second plan.C’est là qu’il se trompe ce mvt et des pédopsychiatre ont montré que l’enfant a besoin de son père après 5ans et que les 5prèmières annés la présence n’est pas aussi importante que celle de sa mère.Ce mvt entraine aussi une dévirilisation des hommes,chose après que les femmes regrettent mais le mal est fait.Il n’y a que voir en Europe les fantasmes excessifs des dames blanches sur les mecs blacks non mais mais le débat est long sur le fond.Refondons ce mvt selon notre djiboutianité et on n’y gagnerait grandement. Ps: Pour les mecs bling bling,c’est des mecs qui n’assurent et n’ont pas même confiance bon ils pensent que l’attrait extérieur sera un atout qu’est-ce tu veux on n’est pas parfait attention je fais pas l’éloge de la saleté mais nuance y en a qui poussent un peu loin …. Salam Alei3koùm @c6a201c6a6b9c5b40bda10acd9e3d1f7:disqus

  • http://www.facebook.com/Mouchtaknabil Mouchtak Nabil Ahmed

    très bon article………et c est la réalité

  • 何兴

    si seulement il y avait la chaaria dans mon pays tout sa n’aurais pas du arrive mais je le changerais pour bientot avec l’aide de dieu inchaallah

  • Žáck Žéhèf Štépš

    lorquon on parl de l’occident est ce que il sont musluman tw tu dit de faire comme les occident prkw pa comme le prophete (sws) ce un tre bon exemple pour nous !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! eh l’ecrivain sa ne te suffit de etre des chien (colonise ) ein pas de chance g vw??????????????????????????????????

Scroll To Top