mardi , 30 mai 2017
En Bref
Top 25 des Pays les plus Pauvres [2013]

Top 25 des Pays les plus Pauvres [2013]



L’indice de Pauvreté est une mesure brute économique créée par Arthur Orkum qui résume le chômage d’un pays et le taux d’inflation pour évaluer les conditions sur le territoire (plus le nombre est élevé, plus un pays est pauvre).

L’objectif dans cette recherche est de comprendra la difficulté pour la plupart des citoyens de vivre un taux de chômage élevé et la hausse du prix des denrées et produits alimentaires. « Business Insider » a totalisé les chiffres de 197 pays et territoires : de l’Afghanistan au Zimbabwe, pour compiler « l’Indice 2013 Misery ».

Note: Les résultats sont basés sur des données CIA World Factbook, qui estime les données pour les pays et territoires n’ayant pas des agents d’évaluation locale fiables.

25. Mali

Indice de pauvreté: 36,5

IPC: 6,5%

Taux de chômage: 30%

L’un des pays les plus pauvres du monde, le Mali dépend des mines d’or et les exportations agricoles, ce qui explique pourquoi l’état budgétaire du pays dépend du prix de l’or et de l’agriculture. Environ 10% de la population est nomade et environ 80 pour cent de la population active travaille dans l’agriculture et la pêche.

24. Mauritanie

Indice de pauvreté: 37

IPC: 7%

Taux de chômage: 30%

La moitié de la population est encore dépendante de l’agriculture et de l’élevage comme gagne pain, et la pauvreté est endémique. L’économie locale dépend fortement des exportations de matières premières, principalement de minerai de fer. Ces exportations sont à peu près la seule raison pour laquelle l’économie a progressé de 5 pour cent l’année dernière.

23. Iran

Indice de pauvreté: 39,1

IPC: 23,6%

Taux de chômage: 15,5%

Le contrôle des prix, les subventions et les lois strictes qui régissent et empêche la croissance du secteur privé, se révèlent être un véritable frein à l’économie, comme c’est la monnaie nationale qui se déprécie rapidement. C’est pourquoi la corruption est endémique, et les activités commerciales illégales sont abondantes. L’économie est aussi fortement dépendante du pétrole, et a souffert des sanctions internationales. Le taux de chômage se maintient à des niveaux record.

22. Maldives

Indice de pauvreté: 40,8

IPC: 12,8%

Taux de chômage: 28%

C’est un bel endroit pour des vacances et c’est une bonne chose-tourisme qui représente 30% du PIB des Maldives et plus de 60 pour cent des recettes. Mais les arrivées de touristes en baisse et les dépenses du gouvernement lourds ont pris un péage sur l’économie locale, provoquant une forte inflation et un taux de chômage qui est presque doublé depuis 2010.

21. La bande de Gaza

Indice de pauvreté: 43,5

IPC: 3,5%

Taux de chômage: 40%

Depuis que le Hamas a pris le contrôle du territoire en Juin 2007, la fermeture des frontières imposées par Israël ont conduit à une détérioration de l’économie déjà faible, en plus du chômage, le taux de pauvreté est élevé et une forte détérioration du secteur privé qui reposait principalement sur ​​les exportations.

20. Bosnie-Herzégovine

Indice de pauvreté : 45,5

IPC: 2,2%

Taux de chômage: 43,3%

La guerre interethnique entre 1992 et 1995 a causé la montée en flèche du chômage et la chute de la production nationale de 80 pour cent, et le pays ne s’est pas tout à fait rétabli depuis. La monnaie locale est rattachée à l’euro, qui maintient l’inflation sous contrôle. En 2011, une impasse parlementaire a quitté la Bosnie sans un gouvernement depuis plus d’un an, ce qui a causé le FMI à arrêter le versement de l’aide.

19. Yémen

Indice de pauvreté : 46,4

IPC: 11,4%

Taux de chômage: 35%

Fortement dépendante des ressources pétrolières en baisse dont 25 pour cent du PIB du pays provient du pétrole. Le PIB Yéménite a chuté de plus de 10 pour cent en 2011, mais cette baisse a ralenti à 1,9 pour cent en 2012. Le gouvernement essaie de diversifier l’économie, mais doit faire face à la baisse des ressources en eau, le chômage élevé et un taux élevé de croissance démographique.

 

18. Haïti

Indice de pauvreté: 46,5

IPC: 5,9%

Taux de chômage: 40,6%

Même avant le tremblement de terre en 2010, 80 pour cent de la population haïtienne vit sous le seuil de pauvreté, et 54 pour cent dans une pauvreté abjecte, et grande partie de la population a un accès limité à l’éducation. Le pays se remet encore du désastre du tremblement de terre, et doit faire face à une corruption endémique.

17. Swaziland

Indice de pauvreté: 48,4

IPC: 8,4%

Taux de chômage: 40%

Le Swaziland est fortement tributaire de l’Afrique du Sud, 60 pour cent de ses exportations et 90 pour cent de ses importations en proviennent. La crise économique mondiale a frappé les exportations du Swaziland durement, et la diminution des recettes a poussé le pays dans la crise financière. La monnaie locale est rattachée au rand sud-africain, si l’inflation n’est pas trop mal, le pays souffre d’un chômage élevé.

16. Afghanistan

Indice de pauvreté: 48,8

IPC: 13,8%

Taux de chômage: 35%

Afghanistan se remet toujours d’une décennie de conflits et doit encore faire face à des niveaux élevés de corruption,  la faiblesse du gouvernement, et la médiocrité des infrastructures publiques. L’aide étrangère, l’agriculture et l’industrie des services de plus en plus du secteur aident le pays à se relever, mais il souffre toujours d’une forte inflation et le chômage.

15. îles Marshall

Indice de pauvreté: 48,9

IPC: 12,9%

Taux de chômage: 36%

Une bonne chose que l’économie locale a en sa faveur c’est l’assistance du gouvernement américain. Le tourisme est sa meilleure chance pour la croissance économique, mais emploie actuellement seulement 10 pour cent de la population active. La réduction des effectifs, la sécheresse, la baisse dans la construction, le déclin du tourisme, faibles revenus, et le non renouvellement des licences de pêche ont été un frein à l’économie.

14. Sénégal

Indice de pauvreté: 49,5

IPC: 1,5%

Taux de chômage: 48%

Bien qu’il ait reçu beaucoup d’aide étrangère, le Sénégal souffre d’approvisionnement énergétique qui est fiable actuellement, ce qui a conduit à des protestations publiques et est en partie la cause du chômage élevé.

13. Kenya

Indice de pauvreté: 50,1

IPC: 10,1%

Taux de chômage: 40%

La corruption et la dépendance sur quelques produits primaires spécifiques dont les prix sont restés bas ont freiné l’économie du Kenya. Le taux de chômage a toujours été très élevé. Cependant, le pétrole a été découvert au Kenya en Mars 2012, ce qui pourrait aider à relancer son économie chancelante.

12. Lesotho

Indice de pauvreté: 51,1

IPC: 6,1%

Taux de chômage: 45%

Le Lesotho est le troisième plus haut coefficient de GINI dans le monde, ce qui signifie que l’inégalité des revenus est particulièrement élevée ici. La croissance devrait augmenter en raison de grands projets d’infrastructure, mais le secteur manufacturier très faible et ainsi que l’agriculture sont un frein à l’économie. Chômage endémique est aussi un gros problème.

11. Soudan

Indice de pauvreté: 51,5

IPC: 31,5%

Taux de chômage: 20%

Il y a eu la sécession du Sud-Soudan en Juillet 2011,  c’est la région du pays qui avait été responsable de près des trois quarts de la production de pétrole l’ex-Soudan, ce qui  a été un coup dur pour l’économie du Soudan. Le pays est en train d’essayer de trouver de nouvelles façons de générer des revenus, sans grand succès. Soudan introduit une nouvelle monnaie, « la livre soudanaise », mais la valeur de la monnaie diminue depuis son introduction. Hausse de l’inflation, qui a atteint 47 pour cent en Novembre, est un énorme problème.

10. Syrie

Indice de pauvreté: 51,7

IPC: 33,7%

Taux de chômage: 18%

Économie de la Syrie est encore en train craquée par le conflit qui a commencé en 2011. En 2012, le PIB syrien diminue en raison des sanctions internationales et de réduction de la consommation et la production nationale. En plus d’un taux de chômage en hausse, il a augmenté de plus de trois points de pourcentage en 2012, le pays connaît également une forte inflation due à la livre syrienne qui continue de baisser.

9. Kosovo

Indice de pauvreté: 53,6

IPC: 8,3%

Taux de chômage: 45,3%

Le pays le plus pauvre d’Europe, le revenu annuel moyen par habitant est de $ 7,400. Les envois de fonds en provenance d’autres pays européens, principalement la Suisse, l’Allemagne et les pays nordiques compte pour 18 pour cent du PIB. Bien que l’économie du Kosovo a procédé geste significatif dans la transition vers un système fondé sur le marché l’année dernière, le chômage reste un problème endémique.

8. Népal

Indice de pauvreté: 54,3

IPC: 8,3%

Taux de chômage: 46%

Un des pays les moins avancés dans le monde, soit environ un quart de la population du Népal vit en dessous du seuil de pauvreté. L’agriculture est le moteur de l’économie népalaise, ce qui représente plus d’un tiers de son PIB. La guerre civile, un conflit de travail, son enclavement géographique et la susceptibilité aux catastrophes naturelles aggravent son économie déjà fragile.

7. Namibie

Indice de pauvreté: 57

IPC: 5,8%

Taux de chômage: 51,2%

Fortement tributaire des ressources minérales, la Namibie exporte beaucoup de diamants, de l’uranium et de l’or. Toutefois, le secteur minier emploie seulement 3 pour cent de la population active du pays. Comme il n’y a pas grand-chose d’autre à faire, près de la moitié des travailleurs de la Namibie sont sans emploi. L’inégalité des revenus est absurde ici, même si le pays affiche un PIB par habitant élevé, la Namibie a les plus hauts coefficients de GINI: 70,7%.

6. Djibouti

Indice de pauvreté: 63,3

IPC: 4,3%

Taux de chômage: 59%

De maigres ressources naturelles et peu d’industries, le chômage à Djibouti est ridiculement élevé. La seule raison pour laquelle l’inflation est faible parce que le franc djiboutien est lié au dollar. En conséquence, le franc djiboutien est artificiellement élevé, ce qui rend encore plus difficile pour le pays de payer ses dettes.

 

5. Turkménistan

Indice de pauvreté: 70,5

IPC: 10,5%

Taux de chômage: 60%

L’agriculture ne représente que 8 pour cent du chiffre d’affaire du Turkménistan, mais emploie la moitié de la main-d’œuvre. Le pays souffre d’une corruption rampante et la mauvaise gestion de son gouvernement autoritaire. Et il ne va pas mieux. Selon le World Factbook de la CIA, « Les perspectives générales dans un proche avenir sont décourageantes à cause de la corruption endémique, un système éducatif médiocre, mauvaise utilisation des revenus pétroliers du gouvernement et du gaz, et de la réticence Ashgabat à adopter les réformes de marché. »

 

4. Belarus

Indice de pauvreté: 71

IPC: 70%

Taux de chômage: 1%

En 2011, une crise financière a commencé en Biélorussie, déclenchée par les hausses salariales du gouvernement non étayées pour des tendances de productivité. Bien qu’il ait reçu des milliards de dollars de la « Russian-dominated Eurasian Economic Community Bail-out Fund », la banque russe Sberbank appartenant à l’Etat, et la vente des Beltranzgas d’État russe Gazprom pour 2,5 milliards de dollars, pour tenter d’aider à stabiliser l’économie du Bélarus, mais le rouble (monnaie nationale) a perdu 60 pour cent de sa valeur en 2012 et est toujours en baisse.

Mais au moins, presque tout le biélorusse à la recherche d’un emploi trouve du travail car 50 pour cent de la population active employée par le gouvernement, le pays possède un des taux de chômage les plus bas au monde.

 

3. Burkina Faso

Indice de pauvreté: 81,5

IPC: 4,5%

Taux de chômage: 77%

Le Burkina Faso a une population nombreuse et très peu de ressources naturelles. L’économie du pays dépend de l’agriculture, du coton et de l’or. Le pays est encore sous le choc des effets après d’une grave sécheresse en 2011 qui a décimé les pâturages et les récoltes, et le pays souffre d’un chômage endémique.

 

2. Libéria

Indice de pauvreté: 90,5

IPC: 5,5%

Taux de chômage: 85%

Un pays à faible revenu fortement tributaire de l’aide étrangère, l’économie du Libéria a été détruite par la guerre civile et la mauvaise gestion du gouvernement. En 2010, le Libéria était si pauvre que ses 5 milliards de dollars de la dette internationale ont été définitivement éliminés. L’économie locale a connu une croissance à un rythme soutenu dans le passé, et ce principalement en raison de riches ressources naturelles et les prix élevés des matières premières. Ce qui explique pourquoi 85 pour cent de la population active du pays ne peut pas trouver un emploi stable.

 

1. Zimbabwe

Indice de pauvreté: 103,3

IPC: 8,3%

Taux de chômage: 95%

Plusieurs organisations des droits humains ont dénoncé le gouvernement du Zimbabwe de violer les droits fondamentaux tels que la liberté de réunion et la protection de la loi. La violence et l’intimidation sont monnaie courante dans les tactiques politiques, et les dirigeants politiques ont pour la plupart échoué à se mettre d’accord sur toutes les questions clés en suspens au cours des dernières années. La croissance économique du Zimbabwe est au ralenti, en partie à cause des mauvaises récoltes et des revenus faibles du diamant. Selon le World Factbook de la CIA, «le gouvernement du Zimbabwe reste confronté à un certain nombre de difficultés économiques, y compris le manque d’infrastructures et réglementaire, la pression  indigénisation en cours, l’incertitude politique, un fardeau de la dette extérieure importante, et l’insuffisance de l’emploi formel. »

Le taux de chômage local est estimé à 95 pour cent, bien que Factbook de la CIA met en garde que le chômage réel reste « inconnu » ainsi que les conditions économiques actuelles. Bien que le taux d’inflation se soit stabilisé ces derniers temps, le Zimbabwe fait face à une hyperinflation massive entre 2003 et 2009.

Source

 

A propos de Rahim Nour

Une information, une correction, un complément ou une proposition ? Envoyez nous un mail à contact@djibcenter.com
  • chat_ce_soir

    hi

Scroll To Top