mardi , 30 mai 2017
En Bref
Tout sur les fausses couches

Tout sur les fausses couches



Les femmes d’aujourd’hui sont plus sujettes à ces « avortements naturels » que sont les fausses couches que les générations précédentes. Car à ce jour une grossesse sur trois se termine par une fausse couche. Les raisons peuvent varier de l’aspect psychologique à physiologique. Cependant les médecins le considèrent comme un avortement prématuré jusqu’au 6ème mois de la grossesse et au-delà de cette date c’est un accouchement prématuré même si le fœtus est mort.
Je me suis toujours demandée si c’est le stress de la vie professionnelle ou le fait que nous tardons à concevoir des enfants parce que nous avons des objectifs plus différents que nos grand-mères et mères qui nous prennent plus de temps à atteindre alors que le risque est élevé pour la femme qui a dépassé les 35 ans. Ou tout simplement l’environnement dans lequel nous vivons est la cause que notre génération de femme est sujet à des fausses couches: pollution et mode de vive.

La fausse couche se produit par un saignement pendant les périodes cités ci-dessus mais il faut éviter de généraliser car la femme pourrait être sujette de petits saignements correspondant à ses dates de règles durant les 2 premiers mois de la grossesse sans que cela affecte sa grossesse. Mais les saignements de la fausse couche sont plus douloureuses et une échographie sera nécessaire après pour vérifier si une partie de l’œuf est encore présente dans l’utérus alors à ce moment là des « aspirations » (curetage) seront effectuées par le médecin.

Les femmes qui ont vécu cet épisode se demanderont sûrement ce qu’il a bien pu se produire et comment éviter cela de nouveau. Mais la majorité des fausses couches sont dues à une malformation chromosomique causé par une anomalie de la transmission de l’information génétique contenus dans le spermatozoïde ou bien de l’ovule ce qui fait que le fœtus est considère comme non viable. Donc l’état physique de la femme n’est pas toujours la cause d’une fausse couche. L’état des spermatozoïdes de l’homme peuvent en être aussi la cause. Mais pour les raisons maternelles qui causeraient les avortements naturels on pourra citer des malformations congénitales de l’utérus, une blessure de la muqueuse ou le col qui ne seraient pas favorable à la nidation de l’œuf. Et des maladies maternelles comme vasculaires, rénales ou le diabète serait des facteurs importants dans les fausses couches.

La période post-fausse couche est très difficile pour la femme, « la douleur de l’enfant perdu’ est mal vécue par certaines,  comme est bien vécue par d’autres. Et la manière dont est traversée cette période joue un rôle important sur la prochaine grossesse: le stress de refaire une fausse couche, une auto pression qui sont à éviter pour tout le long d’une grossesse.

En faisant les recherches à éviter je tombe surprise sur l’aspirine (moi qui en abuse à cause des migraines), et selon une étude américaine l’aspirine est à éviter durant la grossesse. Car cet anti-inflammatoire et tous les autres seraient à éviter durant la période de conception car ils empêcheraient l’embryon de s’implanter sur la paroi de l’utérus. Donc les migraines Mesdames à gérer au naturel. Et comme cité ci-dessus il ne faudra pas toujours blâmer la femme. Le père peut aussi être fautif et il faudra faire des analyses sur ses spermatozoïdes et entreprendre des méthodes de procréation assistée si ces derniers présentent des anomalies chromosomiques.

Autre facteurs on le sait tous: tabac, alcool et café en excès à éviter durant toute la grossesse. Mais le tabac est juste assez délicat car rien que par la combinaison « tabac+pilule » conduit à des problèmes cardiovasculaires et favorise une ménopause précoce à cause de la diminution de la production d’œstrogène.

Et quand à la mère fumeuse en pleine grossesse risque plus la fausse couche (3 fois que la normale) et même la mère passive voit ses risques de fausses s’élever si dans son entourage en fume beaucoup et constamment. Les grandes fumeuses risquent de voir leur membranes rompues avant terme (même si elles sont en bonne état à la base), où bien un poids de naissance insuffisant ou un développement retardé du nouveau né, des complications à l’accouchement et une mort subite du fœtus par asphyxie à cause du monoxyde de carbone et autre toxines nocives qui auraient atteint la barrière placentaire et cela entrainerait aussi l’accélération du rythme cardiaque du fœtus et donc sa mort.

Mais il est toujours bon de suivre les conseils de son médecin en cas de répétition de fausses couches. Il est surtout bon d’avoir des habitudes saines quand il s’agit de la conception naturelle comme une grossesse.

Source : www.doctissimo.fr

 

A propos de Leila

Féministe en herbe (lol), adore porter un regard humouristique sur notre société, et prête à vous changez les idées sur la femme djiboutienne qui est loin de ce que vous vous imaginez!
Scroll To Top