jeudi , 23 mars 2017
En Bref
Les Femmes et le Café

Les Femmes et le Café



Je suis une grande consommatrice de café, je ne survis pas à mes matins sans ce liquide si précieux, c’est impossible. A raison de trois fois par jour si je suis normale, mais si j’ai fait une nuit assez courte ; la journée qui suit est carrément remplie de pauses café, pour me permettre de rester éveillée. Limite me faire un remake de « Twilight » où l’on me perfuserait au café au lieu du sang (ref à Bella)J.

Mais bon mes parents sont toujours là à me reprocher cette addiction, j’en bois beaucoup et rapidement. Voir qu’un ami m’a fait la remarque : « Apparemment c’était de l’eau que tu voulais boire pas du café ! ». Car bien sur boire du café c’est toute une cérémonie voir limite un art.

Cependant cet article portera sur les méfaits du café. Et je me pencherais plus sur les femmes. Le café leur est-il néfaste ou bénéfique ? Affecte-t- il notre système hormonale et durant la période de grossesse? Le café doit il être banni au même titre que la cigarette ou autre produits nocifs?

Mes recherches m’ont d’une part soulagé mais aussi ont sonné l’alarme sur certains points.

La femme (tout comme l’homme) peut consommer du café, qui est une substance « dopante » pour l’aider à être active en cas de baisse de régime, car des études ont montré que les performances physiques des athlètes sont améliorées après ingestion de café. Soit une vitesse augmentée de 7.3% pour les coureurs. Au point que le comité olympique international a fixé une limite dans les mesures de caféine dans les urines à 12 microgrammes de caféine par millilitre d’urine.

Donc le café n’aurait aucun méfait sur les hormones de la femme, mais les moyens de contraception bizarrement peuvent être un atout dans la consommation du café !

Car deux tasses de café sont absorbées très vite, avec un pic à 45 minutes, provoquant une augmentation de vigilance qui diminue après 2 heures (donnant alors envie d’un autre café).

Alors que celles qui sont sous contraception orale ont une élimination ralentie de la caféine, prolongeant sa présence toxique dans l’organisme. Donc ces femmes là n’ont pas besoin cette sensation de vouloir reprendre un autre café avant une très longue durée par rapport à une femme qui ne consomme pas de contraception orale. Donc des dopées qui vivent cet instant dit du « Nirvana » (on s’y connaît entre buveurs de caféine) plus longtemps que les autres. lol :)

Pour la grossesse, les femmes grandes buveuses de café (là on parle de 5 tasses par jour), les études montrent que cela entraîne la diminution du poids fœtal, une accélération des rythmes cardiaques et respiratoire du fœtus (un embryon Bolt en quelque sorte :) ), mais aussi une anémie pour la mère comme pour le bébé.

Mais aucune déformation n’a été prouvée donc on peut limiter son café durant la grossesse à une tasse les matins simplement. Mais aussi les enfants nés de mères consommant énormément le café ont une plus grande chance d’avoir une apnée néo-natale. Donc des bébés qui à la naissance font des pauses respiratoires dues à des reflux gastro- oesophagiens ! C’est chaud tout ça :) .

Et pour les femmes âgées qui sont sous traitement hormonal pour la ménopause par exemple (ou autre maladies), l’excès de la consommation de café peut conduire à la maladie de Parkinson. Alors que c’est une maladie qui touche moins les femmes que les hommes grâce à l’effet protecteur de l’œstrogène naturel.

Mais il y a une contradiction chez les deux sexes. Pour les hommes il est bon de boire du café car la caféine aide à limiter l’élimination de la Dopamine dont la diminution cause la maladie de Parkinson, car c’est un neurotransmetteur nécessaire à la communication entre les cellules cérébrales.

C’est plus compliqué chez les femmes qui suivent un traitement hormonal comme le THS (traitement hormonal substitutif de la ménopause), la caféine ne joue plus son effet protecteur au bout de 5 tasses de café ou plus. Car la caféine convertie en paraxanthine est directement inhibée par les oestrogènes présents dans le THS, et plus il y a de café plus la caféine est inhibée par les hormones du THS. Due à une compétition enzymatique qui augmente en activité avec le nombre abondant de caféine injecté dans l’organisme. Donc plus de café= moins de caféine= moins de protection du Parkinson. (Pour vous dire que même niveau hormones on est compliquées :) !!)

 

Donc Mesdames, si on récapitule tout ça, le café est un délicieux nectar à consommer avec modération.

Sources : www.blogbienetre.org  | http://www.healthandfood.be

A propos de Leila

Féministe en herbe (lol), adore porter un regard humouristique sur notre société, et prête à vous changez les idées sur la femme djiboutienne qui est loin de ce que vous vous imaginez!
  • http://www.facebook.com/zinya.ziz Zinya Ziz

    coffe addict de premiere, j’avoue qu’il marrivait meme d’y rajouter du red bull!! complement suicidaire me dirais_tu. Pär ailleurs article interessant, beaucoup de choses que je viens d’apprendre !! :)

  • http://www.facebook.com/aleil.abdallah Aleil Abdallah

    me to quand je l’ai ecris en allant ds les sites santé, jetais genre « ahh bon?? O_o » so je vais essayer de lésigner sur le bunaa…….. mais pr la recette + RED BULL javais jamais tenté à garder pr les jour really in « low battery » …………XD

  • http://www.facebook.com/zinya.ziz Zinya Ziz

    c’était pendant mes heures de révisions à l’arrache. En bonne africaine de surcroit djiboutienne, je remettais certains cours à la veille du partiel.^^ Une fois fini je t’assure que j’etais prise du parkinson lol!! à éviter cherie!!!

  • http://twitter.com/lambda_qouchi Sisyphe

    +1 bon article. boire du café à midi à Djibouti est-ce un exploit qui mérite d’être dans le Guinness du record ou pas -_-‘

Scroll To Top